Par Sandra Gravel 
Révision linguistique : Sylvie Lamothe

Dans un récent article, j’abordais la question du manque d’inspiration

Tournons-nous maintenant vers la suite des choses, c’est-à-dire vers l’organisation des idées. Le but évidemment est de produire un texte facile à lire et dont la progression est logique 

Rédiger des articles de blogue ou des courriels en respectant certains principes augmente leur lisibilité. Ces principes concernent la structure. Comme un nouveau bâtiment, un texte a besoin d’une bonne charpente et d’une fondation solide. Un texte sans structure n’est pas agréable à lire. Il passe du coq à l’âne, n’a ni fil conducteur ni logique.  

Comment structurer un article de blogue  

Un article de blogue a une structure différente de celle d’un courriel. Tous deux auront un début, un milieu et une fin, mais pas exactement le même contenu. L’article de blogue entre dans la catégorie des textes journalistiques. En voici la structure :

Cette structure assure une lecture facile et sans efforts de compréhension pour votre lecteur ce qui l’incitera à lire votre texte jusqu’au bout.  

Savoir quoi écrire dans chaque partie  

Dans le cas d’un article de blogue, votre lecteur lit pour le plaisir il lit pour se divertir ou s’informer. Votre texte doit donc être structuré de façon à attirer l’attention rapidement. Il repose souvent sur la structure de la pyramide inversée.

Titre
Il doit être court, attrayant et donner une idée du contenu. Le titrage est un art en soi ! Un bon titre demande réflexion, car c’est principalement lui qui va amener le lecteur à « cliquer » ou non. Laisser entrevoir les bénéfices que le lecteur tirera de sa lecture est généralement une bonne approche. 

Chapeau:
Le chapeau dans le langage rédactionnel correspond au premier paragraphe. Il « chapeaute » l’article. Il résume l’essentiel du texte et doit être accrocheur. Il est habituellement rédigé en caractère gras et fournit des réponses aux questions journalistiques essentielles : Qui ? Quoi ? Pourquoi ? Où ? Quand ? Comment ? Il peut aussi annoncer une opinion, une hypothèse ou faire part d’une réaction à une situation. 

Développement:
Le développement donne les détails, les précisions, ou il raconte une histoire en commençant par l’information la plus importante pour s’achever sur des détails secondaires ou complémentaires. Idéalement, des intertitres sépareront le développement pour faciliter le repérage de l’information.  

Conclusion:
Pour ce type de texte, la conclusion est courte. Elle peut porter sur une réflexion, un constat, des répercussions possibles. Elle peut aussi se résumer en un appel à l’action ou en une question adressée aux lecteurs. 

Dans le cas d’un courriel, la structure de votre texte sera très différente. C’est ce que nous verrons dans un second article sur le sujet. 

Pour en savoir plus ou pour joindre Sandra Gravel : www.sandragravel.com et info@sandragravel.com