Par Sandra Gravel
Révision linguistique : Sylvie Lamothe

Écrire un article de blogue ou une infolettre prend un temps fou lorsque l’inspiration n’est pas au rendez-vous. La frustration augmente. Un sentiment d’incompétence s’installe petit à petit. Une légère déprime s’invite, puis c’est l’abandon. On passe à autre chose de plus pressant, de plus urgent, de plus… facturable. 

Rédiger un article, une infolettre ou tout autre texte destiné à promouvoir votre entreprise ou à partager vos connaissances ne se fait pas en criant ciseau. Écrire un texte prêt à être publié au premier jet arrive plutôt rarement. Pourquoi? Parce qu’il y a plus que la rédaction qui entre en jeu : il y a la relecture, bien sûr, mais l’étape de préparation est tout aussi cruciale, surtout lorsque l’inspiration manque.

Comment trouver des idées 

Pour que les idées viennent, vous devez d’abord franchir un premier mur, celui qui bloque votre créativité et qui limite l’accès à votre inspiration. Plusieurs façons de traverser cette barrière existent. Voici deux méthodes simples pour ouvrir les vannes.

1.  Jouer avec les mots 

Outre le bon vieux remue-méninges, d’autres techniques pour vous aider à explorer un thème s’avèrent utiles; celle du regroupement par grappe (clustering) stimule particulièrement bien l’émergence d’idées.

InspirationSur une feuille vierge, inscrivez un mot au centre, par exemple un thème sur lequel vous voudriez écrire. Autour de ce mot, écrivez toutes les idées qu’il suscite en vous – émotions, concepts, pensées, rêves, projets, anecdotes, images, personnes, etc. Chaque terme que vous inscrivez devient un nouveau thème auquel vous pouvez « grapper » d’autres mots.

Plonger en profondeur dans cet exercice vous aidera à stimuler votre créativité, à remarquer les termes qui génèrent plusieurs autres mots ou les liens qui se dessinent facilement entre deux ou trois thèmes. Après quelques minutes seulement, vous aurez déjà en main plusieurs sujets sur lesquels vous pourrez rapidement écrire. Il ne vous restera qu’à structurer vos idées, à les placer dans l’ordre approprié et à rédiger.

2. Lire « activement » 

Lire « activement » des livres ou des articles portant sur votre domaine d’intérêt et sur tout autre sujet qui vous passionne alimentera vos périodes creuses.

LivreLire « activement » signifie :

  • extraire le thème principal d’un paragraphe en le notant dans la marge
  • prendre des notes dans un cahier consacré aux idées à exploiter
  • surligner des passages pour les transformer en citation plus tard

Le fait de jouer un rôle actif dans votre lecture, de prendre des notes, vous aidera à retenir l’information et à l’inscrire dans votre mémoire, puisque vous devez en quelque sorte l’analyser. Voir à cet égard l’étude réalisée par Mueller et Oppenheimer, en 2014, qui comparait l’efficacité de la prise de notes à la main et à l’ordinateur chez des étudiants. L’étude rapportée dans le Psychological Science a démontré que les notes prises à la main offraient l’avantage de faire intervenir la compréhension de concepts et la reformulation d’idées en ses propres mots, tandis que celles prises à l’ordinateur sollicitent plutôt l’exécution d’un geste purement mécanique de reproduction.

Pratiquez-vous avec l’une ou l’autre de ces deux méthodes. Elles sont habituellement vraiment efficaces pour sortir de pénibles pannes d’inspiration.

Bonne inspiration!

Pour en savoir plus ou pour joindre Sandra Gravel : www.sandragravel.com et info@sandragravel.com