Par Danielle Roberge

Bien que les moyens de faire connaître notre entreprise ont beaucoup évolué avec l’arrivée du web et des réseaux sociaux, certaines activités de réseautage ont encore toute leur raison d’être afin de maximiser notre visibilité. Vous souhaitez vous démarquer lors de ces occasions ? L’étiquette des affaires arrive à votre rescousse ! Voici 5 conseils tirés de l’étiquette des affaires qui vous permettront d’éviter les erreurs courantes et de vous distinguer positivement dans l’esprit des personnes que vous rencontrerez.

Conseil no 1 : Fixez-vous des objectifs

Objectif réseauSi vous prenez de votre temps pour une activité de réseautage, fixez-vous des objectifs : faire connaître davantage l’un de vos services, développer un nouveau créneau, échanger avec deux personnes que vous ne connaissez pas, etc. Cela vous aidera à rentabiliser votre soirée et à mesurer l’impact de l’événement sur le développement de vos affaires. Et quoi de plus facile pour s’introduire dans un groupe, que de privilégier ceux dont le nombre est impair (3 ou 5) ou encore d’aller vers les personnes qui sont seules. Il sera ainsi plus naturel d’entamer la conversation.

Conseil no 2 : Soignez votre image

On ne le dira jamais assez, c’est la première impression qui compte, et cette première impression se fait d’abord par votre choix vestimentaire. Privilégiez un look professionnel et sobre. L’extravagance, ou la provocation, n’a pas sa place en affaires. Dans un prochain article, je partagerai avec vous quelques conseils et recommandations vestimentaires. Restez à l’affût !

Conseil no 3 : Présentez-vous avec classe

3 trucs pour prendre contact avec participants formationDans un contexte professionnel, il est impératif de vous présenter avec votre prénom et votre nom de famille. Ainsi, vous donnerez le choix à votre interlocuteur et/ou futur client, de vous appeler de la façon avec laquelle il sera le plus à l’aise. Par exemple : par votre prénom, ou par votre nom de famille. Ajoutons qu’une poignée de main se donne toujours debout et sans interférence, c’est-à-dire qu’aucun objet ne doit interférer entre vous et la personne que vous rencontrez. En outre, un regard franc, une poignée de main ferme, mais sans excès, et dont la durée ne se limite qu’à 2 ou 3 secondes constituent les éléments essentiels d’une bonne poignée de main.

Conseil no 4 : Développez votre empathie

Posez des questions, développez votre écoute et surtout : n’étalez pas vos problèmes. En effet, trop de gens ont tendance à ne pas retourner une question posée et ne s’intéressent pas réellement à leur interlocuteur. Dans une rencontre, le temps de parole devrait toujours être équitable. C’est une excellente façon de vous démarquer auprès de vos interlocuteurs, croyez-moi ! D’ailleurs, à ce propos, je vous recommande chaudement l’article de ma collègue, Mélissa Lapierre, intitulé « Les attitudes du communicateur futé : l’écoute ».

Conseil no 5 : Utilisez votre carte d’affaires au bon moment

Comme la majorité des entreprises se retournent sur le web, la carte d’affaires n’est plus l’élément no 1 pour vous faire connaître. Elle pourra toutefois servir pour conclure une rencontre, non pas en imposant la vôtre, mais plutôt en demandant celle de votre interlocuteur.  Or,  l’un des points primordiaux en ce qui concerne la carte d’affaires, est également l’importance de relancer celles que vous avec reçu au cours de la soirée. Ainsi, ceux ne vous ayant pas demandé la vôtre en retour de la leur, pourront tout de même avoir vos coordonnées.

Vous êtes maintenant prêts à réseauter en toute confiance ! À quand votre prochain 5 à 7?

 

Pour en savoir plus ou pour joindre Danielle Roberge : www.parlonsetiquette.com