Par Danielle Roberge
Révision linguistique : Sylvie Lamothe

C’est une question récurrente, mais encore bien d’actualité. Même aujourd’hui, où le multiculturalisme nous incite à plus d’ouverture et à moins de jugement, c’est un aspect qu’il ne faut surtout pas négliger quand on est dans les affaires. En effet, le langage vestimentaire influence encore la perception que les autres ont de nous, et, par extension, de notre entreprise. C’est pourquoi je souhaite dans cet article, non pas vous entretenir de mode, mais plutôt de certaines notions liées à la tenue vestimentaire, car elle influence, de manière trompeuse ou non, la première impression que nous donnons et, dans une certaines mesure, la crédibilité qu’on nous accorde.

Limage de votre entreprise

Professionnalisme, dynamisme, sobriété, votre style vestimentaire et celui de vos employés sont le reflet et l’image de votre entreprise. Si vous êtes, par exemple, un restaurateur réputé, il va de soi que la tenue vestimentaire de votre personnel sera hautement soignée et normalement assez uniforme et classique. On ne pourrait imaginer un serveur nous servir notre filet mignon et une bouteille de vin payée à fort prix en bermuda, en baskets et en T-shirt à l’effigie d’un groupe rock. 

Que vous soyez ou non en accord, une tenue vestimentaire soignée tout comme le respect de certaines règles d’étiquette en affaires sont avant tout une démonstration du respect que vous accordez à votre clientèle. 

Établir des règles précises 

C’est pourquoi il est important d’établie des règles en la matière à l’intention du personnel embauché. Ainsi, il sera plus facile de maintenir une certaine uniformité vestimentaire et de limiter les interventions lors des changements de saison. Car, bien que la plupart des employés fassent preuve de jugement dans la façon de se vêtir au travail, il y aura toujours des individus qui, au nom de la liberté d’expression, arriveront vêtus d’une tenue digne des plus grandes plages de la Floride.

Des tenues à éviter… 

À moins d’exceptions liées à votre secteur d’activité, les sandales de plage, T-shirt (avec ou sans logo publicitaire), cotons ouatés, pantalons cargos, camisoles à fines bretelles, minijupes, décolletés plongeants (avant ou arrière), leggings et chandails au-dessus de la ceinture, de même que tous les vêtements trop serrés ou défraîchis, sont des tenues qui devraient normalement être réservées aux loisirs ou au quotidien, en dehors des lieux de travail.

En conclusion, l’employeur et les employés se doivent de respecter et de protéger les intérêts et la réputation de l’entreprise. Et cela passe inévitablement par l’attention portée à la tenue vestimentaire, qui fait partie intégrante de l’éthique professionnelle. On dit qu’une image vaut mille mots? Pourquoi ne pas faire en sorte qu’ils soient positifs?

Pour en savoir plus ou pour joindre Danielle Roberge : www.parlonsetiquette.com